Entrez dans notre monde fantastique et découvrez quels seront vos pouvoirs...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yona Suta
Petit Nouveau
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 16
Localisation : a la pistooooooch

MessageSujet: Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine   Ven 17 Juil - 9:30


   

   
1
Yona Suta

   
Nom :
Suta

   
Prénom :
Yona

   
Age :
18 ans

   
Nationalité :
Japonaise

   
Groupe
Enfermeur

   
Date de naissance :
31 décembre

   
Autre :
Ben finalement je ferais Ko peut être un jour j'ai été prise d'un élan d'inspi hier soir XD

   
Situation familial :

   Sa Famille l'a abandonné alors qu'elle avait six ans, quand ils ont appris qu'elle était une détentrice, ils ont été dégoutés et ont voulut l'a livrer a TSW. Mais, une organisation de détenteurs, un petit groupe de rebelle l'a libéré et elle est resté pendant très longtemps avec eux, jusqu'à ses seize ans. Pendant longtemps, elle voulait mourir, elle n'était d'aucune utilité et ne servait a rien, mais un homme du nom de Laim a tout fait pour lui prouver le contraire. Il l'as entrainé jusqu'au jour fatidique ou laim est mort... (Attendez l'histoire   )

   
Situation de votre personnage:

   Au tout début yona s'en voulait d'être en vie. Elle se disait qu'elle était inutile, qu'elle ne servait a rien. Même quand elle a été recueilli elle voulait juste disparaitre. Plus tard grace a laim, elle retrouva le sourire. C'était surement la plus belle chose au monde, voir yona sourire. Mais cela ne dura pas, car laim fut tué... Par yona.

   
2
Qui est-tu ?

   
CARACTÈRE - Yona... comme d'apparence on peut avoir l'impression que tu es vide ou que tu ne ressens rien. Lorsqu'on plonge ses yeux dans les tiens on peut avoir l'impression de plonger dans un profond abysse et on préfère  détourner les yeux de ta personne. Une grande nostalgie émane de toi en permanence, une sorte de tristesse poisseuse et indescriptible que peu chercherait à comprendre et préfère ignorer. En premier lieu tu ne parle pas, et quand je dis peu c'est vraiment le minimum nécessaire. Tu en dit le moins possible sur ta personne car il est vrai que cela pourrait nuire à ton avenir... bon passons. Tu es si silencieuse que l'on peut parfois se demander si tu es muette ou si tu as un problème ou chose de se genre, non, tu n'aime juste pas parler pour rien dire.

L'on pourrait aussi te qualifier de réserver ou de timide, même d'antisociale quand on y pense. Apres, tout tu déteste plus que tout aller vers les autres, ou même que les autres viennent vers toi. Tu préfère simplement rester là à observer en simple spectatrice. Ou décor par ailleurs, tu peux rester immobile très longtemps si bien que l'on pourrait te confondre avec une statue ou une poupée. On ne peut pas en dire beaucoup sur toi car après tout toi tu ne dis rien, l'on ne sait rien de toi. Quand on cherche à en savoir plus tu détourne les yeux , ne parle plus ou alors détourne le sujet. Les jeunes hommes viennent souvent vers toi, mais toi tu les ignore même si la situation peut te gêner, tu en as brisé un grand nombre, comme toi aussi tu es brisée tu t'en fiche bien.

Rêveuse, voilà un bien grand mot, pensive serait le terme exacte. Tu es souvent perdue dans tes pensées à regarder le ciel, observer dans le moindre détail ce qu'il y a autour de toi ou écouter avec attention le chant des oiseaux. Comme enfermé dans ta bulle, dans une prison de verre ou un espace infinie que nul ne pourrait atteindre. Tu as des qualités comme des défauts, tu es plutôt forte pour tout ce qui est espionnage, endurance et parfois combat à l'épée. Mais pour ce qui est du combat tu as souvent du mal à cause de ta carrure frêle. Discrète et effacé tu évite de te faire remarquer même si parfois c'est vain à cause de ta tenue. Mais tu aime cette tenue, c'est la seule qu'il t'a donné, la seule que tu peux avoir.

Tu aime chanter, pour tout dire c'est ta passion ou plutôt ton don précieux don. Tu peux faire trembler n'importe qui en chantant , car ta voix est douce et en même temps forte, passionné et démontrant tout ce qu'il y a l'intérieur de ton âme, elle l'exprime parfaitement. Un miroir, un reflet, c'est seulement lorsque tu chante que l'on peut te comprendre. Tu y met toute ton ardeur, tout ton coeur y réside. Tu as une voix magnifique mais tu parle peu et chante lorsque tu es seule... Lorsque tu étais jeune tu étais chanteuse dans un groupe de détenteur rebelle, tu faisais tout pour donner espoir aux autres. une noble cause. De plus lorsque tu chante, des tourbillons, ou rubans argentés se forment autour de toi, comme pour t'envelopper, tu chante alors plus fort, un mélange de rouge, d'argenté et d'or. Peut être est ce du a l'épée immense que tu cache en toi, le voila ton pouvoir de détentrice, au creux de ta poitrine se cache la plus belle  

Enfermeuse, oui il n'y a rien de plus vrai. Mais tu n'es pas cruelle, seulement quand il, le faut ou quand tu es obligé, mais tu ne veux pas tuer. Il le fallait mais pourtant tu ne voulais pas. Ta robe à pourtant été tâché, rouge sang. Tu es une jeune fille parfois bien étrange... tu peux être douce et sincère avec les gens que tu pourrais aimer mais aussi glacial et peu avenante avec ceux que tu hais. Voilà comment on pourrait te décrire yona. Tu es une détentrice rebelle mais comme vide. Dénué de tout et d'une tristesse et d'une détresse infinie comme si tu attendais que quelqu'un te sorte de ta bulle et donne une âme et une raison à la poupée que tu es.
PHYSIQUE - Vous vous demandez peut être parfois ce qu'est la beauté ? Quelle est sa définition ou ce qu'elle représente ? Yona pourrait en être une de ses significations. Car, oui, sa beauté peut dépasser de loin beaucoup d'espérance et donner des problèmes comme des avantages. Elle, elle ne considère pas ça comme une qualité même si ça pourrait en être une. Comme on peut dire, elle n'est qu'une coque vide, ou si remplie d'émotion mais parfois plus laide que l'on peut se l'imaginer.

"Il faut regarder au delà des apparences" comme dirait beaucoup de gens qui se prennent pour des sages, mais parfois la réalité est plus dur et l'ont ne sais pas ce que peut réserver la femme. L'homme n'y prête pas attention, il ne voit que la beauté  et peut rapidement se retrouver empêtré dans les files poisseux et tempétueux de l'amour. Voilà donc une courte explication de comment est yona. Maintenant que je te regarde de loin, je ne distingue pas ton visage, juste ta silhouette et cela me fait frémir. tu es très mince, de longues jambes fines et musclés te surmonte ce qui te fait paraître plutôt grande, pourtant tu es plutôt chétive 1m70 je dirais.

Lorsque mon regard glisse jusqu'à tes hanches, je les remarque délicate et rempli de courbes harmonieuses et douce. Ta taille est très fine et te donne un air frêle, peut être est ce vrai, tu n'as sûrement pas une grande force physique du moins, mais cependant tu es très habile de tes mains, rapide et endurante. Bon, passons tes épaules sont pareilles, pas trop carrées et semblant souple et détachées. Approche un peu je ne te vois pas bien... ta peau est blanche, d'une blancheur éclatante et surprenante. On dirait que tu es faites de porcelaine... oui c'est cela, ton visage fait penser à ceux des poupées japonaises souvent rare en marché, si fragile et si forte à la fois. Malgré tout il ne reste qu'une enveloppe vide dénué de toute ame. Ton visage est fin, très fin et légèrement ovale, ton nez est juste comme il faut et tes lèvres sont rouges, ni trop fines ni trop pulpeuses. Tes yeux sont grands et légèrement en amande avec des cils noirs comme le charbon ce qui assombri ton regard.

Tes prunelles sont de la couleur du sang ou d'un fruit comme la cerise. Rouge et éclatant, malgré il règne en son milieu un étrange vide. Noir et profond comme le néant. T'es cheveux sont mis longs mais peuvent descendre très bas détaché, ils sont d'une couleur bien étrange mais douce sous les regards. La couleur rosée du ciel d'aube, lorsqu'il se teinte des premiers rayons solaire, aux pointes ils prennent la couleur du soleil couchant, rose foncé presque rouge. L'on remarque une nette dégradation pour le fait qu'ils sont presque blancs à la racine, mais cela donne une jolie teinte et tu porte alors ton nom parfaitement yona, ou "aube" . Malgré que tu as une silhouette candide et enfantine, tu reste bien à ta place du haut de tes 18 ans. Ton style vestimentaire est bien étrange mais très attrayant et séduisant ce qui rajoute à ton charme.

Une tunique légère, principalement constitué de rouge. Elle est souple et facilite les mouvements, plutôt agréable à porter. Elle laisse une vue moulante sur les formes qui attire l'oeil et colle à la peau. Elle descend en une sorte de combinaison jusqu'à ces cuisses. Le reste est détaché de la tenue, comme les grands collants noirs qui partent du haut de ses cuisses pour descendre jusqu'au bas. Elle a également les manches qui ne sont pas rattaché à la tunique, de grande manches qui partent du milieu de ses avant bras pour finir en grands rubans colorés de nombreuses teinte comme le bleu, le orange, le rose et beaucoup d'autre encore. Elle est plutôt voyante mais les couleurs sont douces et en dégradé pour ne pas gâcher le tout. En bref yona ressemble à une poupée, mais a une poupée brisé. Sans âme avec juste un corps d'une grande beauté, mais comme on dit l'apparence ne fait pas tout.
HISTOIRE -

La vie de Yona n'est qu'une centaine de pages griffonnées et déchirées violemment, brulant de le feu ardent a la flamme d'une bougie. Mensonge, beauté et laideur, trahisons, amour perdu, et âme brisée. Rien n'est vrai mais en même temps tout l'est. Au départ, yona est née dans une famille riche, son père était un homme d'affaire reconnu, travaillant aux côtés du gouvernement mais aussi de The Saviors of the World. L'on ne va pas dire qu'il appréciait faire ça, mais cela ne le gênait pas. Au delà qu'il était cruel il était plutôt insensible et ne faisait ça que pour l'argent, un égoïste a l'apparence de charmeur. Les détenteurs le dégoutait, et ce dégout s'est rapidement transmis a sa femme.

Il disait toujours des atrocités sur eux, a quel point ils étaient répugnant et dangereux, des parasites de cette terre qui ne méritait pas de vivre. Des insectes la polluant et grouillant de partout comme la peste, une nuisance qui nuisait a la population devant être impérativement exterminé et éradiqué de cette terre.  Bien avant le jour ou la grande partie des détenteurs a été libéré, Yona est née, sa mère en fut très affaiblit. Ses parents surent tout de suite que quelque chose clochait. Leur fille ne ressemblait en premier lieu a aucun d'eux. Ils crurent qu'elle avait été échangé mais c'était bien elle et uniquement elle. Leur fille. Elle avait les cheveux d'une teinte rosée comme l'aube, des yeux rouges comme le sang, la peau aussi blanche que la neige et des lèvres vermeilles comme les pétales d'une rose en train d'éclore.

Le père étaient embêté et suspicieux, la mère donna le nom de yona a sa petite fille pour ses cheveux et mourut peu après emporté par la faiblesse, le père en fut dévasté et éprouva de la rancune contre sa "fille". Après analyse il s'est avéré que c'était bien leur fille.sa fille. Il conclut qu'elle avait surement des gênes albinos ce qui était rare mais possible. Peut être que quelque part, il le savait mais ne voulait tout bonnement pas l'accepter, pour quelle raison ? Peut être qu'il voulait avoir une fille normale, une vie normale sans soucis et ne pas élever ce qu'il considérait comme un monstre ou une erreur de la nature.

Yona grandit, presque normalement. son père éprouvait toujours aucune affection pour elle, plutôt du rejet, comme s'il n'acceptait pas qu'elle soit si différente. Il ne voulait la montrer a personne, peut être quelque part avait il peur de ce qui allait arriver... Possible... Il engagea des professeurs spéciaux et ne la laissait pratiquement pas sortir. Beaucoup d'homme noble ou riche ayant entendu parler de cette jeune fille d'une beauté extraordinaire faisait des demandes pour l'épouser mais il refusait refusaient a chaque fois sans broncher.

Un jour, peut avant son anniversaire pour fêter ses six ans, c'est arrivé. Elle était collé a la vitre du grand balcon qui donnait une vue incroyable sur la ville. Elle observait tout et notait chaque détail dans sa tête. Le ciel était gris et la ville semblait être sous un rideau sombre, des gros nuages noirs charbonneux se profilait a l'horizon, il allait bientôt neiger. Le père se trouvait sur le canapé du salon a côté, en train de consulter ses messages pour le travail. Yona vit un oiseau sur la rambarde de sécurité du balcon et se redressa en entrouvrant un peu la fenêtre. Elle l'appela souriante, attiré par la frêle carrure et la beauté du plumage de la mésange.

Elle souffla doucement, un panache de fumée blanche sortant de sa bouche, un sourire étira ses lèvres rouges et elle se mit a chantonner. d'abord doucement puis plus fort, les yeux clos et la main sur le cœur. Son père se retourna brusquement observant sa fille bouche bée, fasciné par la beauté du chant. Très pur, et avec le soupçon de la voix enfantine donnant un timbre très doux et rythmé, plein d'innocence. Ho toi la fleur sauvage, qui est en train d'éclore. Ah, s'il te plait, pourquoi les gens se battent-ils et se blessent les uns les autres ?

Tout autour d'elle une aura étrange régnait, le creux de sa poitrine s'illumina d'un bel éclat doré, des rubans argentés et rouges tourbillonnait s’éparpillant en morceau, fluide et souple. Son père se leva, sortant de sa fascination, les yeux écarquillés, par la haine, le dégout et peut être même la peur. Il se dirige d'un pas déterminé vers elle, le regard sombre et empreint d'une profonde colère, ne cessant pas de répéter "je le savais, je la savais." Il empoigna sa fille par les cheveux et la tira en arrière violemment. Yona hurla brisant le charme du moment et les rubans s'évanouirent en poussières brillantes.

L'homme traina la petite fille a travers la pièce tandis qu'elle se débattait énergiquement. Il la pris sous le bras et la jeta dans la cave de manière brusque. Elle dérapa et se retrouva sur le sol dur et froid, choqué, les joues baignés de larmes. Elle se redresse et vacillante tambourine a la porte fermé a clé en hurlant d'une voix brisé par les sanglots et les pleurs. Son père a bout de souffle décroche le téléphone et appel a TSW signalant qu'il avait trouvé une jeune détentrice et qu'il fallait faire venir des enfermeurs d'urgence pour l'amener a la prison. Le regard dur et froid il raccroche et fixe la porte ou tapait toujours yona. Il serra les dents et tapa du poing sur un mur en soufflant d'une voix haineuse "je n'ai rien a me reprocher je ne t'ai jamais considéré comme ma fille espèce de monstre."

Peu après deux enfermeurs vinrent chercher yona. Ils la bâillonnèrent, elle ne se débattait plus se contentant de se laisser faire le regard vide, des traces noires des larmes sur les joues. Le "père" les regarda faire insensible. Ils l'amenèrent dans un camion blindé et fermèrent les portes, menottée, enchainée elle ne voyait rien. Ne sachant rien, ayant tout abandonné a la triste et horrible réalité. Elle se laissa glisser contre le sol du camion immobile devenant la piètre poupée de porcelaine, fragile, délicate et sans aucune âme. Les enfermeurs ricanait, et le camion était balloté de toute part, yona s'abandonna a sa peine immense et infinie l’acceptant durement.

Soudain retentit une explosion, la camionnette zigzagua, pour finir par déraper sur le bord d'un trotoire et rentra dans un mur. Immobile les yeux écarquiller n'osait pas bouger, l'enfermeur a côté d'elle était évanouit et celui a l'avant devait être mort. Un craquement retentit comme si quelque chose tambourinait contre la porte. Elle gémit et bougea sonné, fermant les yeux. Soudain la porte s'ouvrit se détachant dans un horrible fracas et elle vit un homme dont les yeux vert émeraude s'arrêtèrent sur elle. Il hocha la tête et entra dans le camion deux hommes a sa suite. Il détacha yona et lui posa un doigt sur la bouche pour lui intimer le silence avant de la prendre dans ses bras. Il sauta du camion et sauta très haut avant d'attérir sur un toit.

Il reproduis plusieurs fois la même action avant d'arriver vers une forêt, il s'approcha d'un tronc et posa yona encore choqué et silencieuse. Il tata la sol avant d'ouvrir un trape et de s'y glisser a l'intérieur forçant yona a se relever et a lui prendre la main. Ils arrivèrent dans une grande pièce ou un petit nombre de personnes se trouvait assis sur des chaises abimés, des fauteuils, ou de canapés. Ils se tournèrent vers la petite fille avec des sourires sympathique et l'homme la regarda avant de déclarer

-C'est le repère de mon groupe de détenteurs, des gens comme toi avec des pouvoirs, nous sommes des rebelles et combattons l'organisation dont fait partit ton père.

Yona frémit mais ne dit rien silencieuse. Il lui expliqua tout, les combats, les entrainements, les plans d'attaques ou de sauvetages. Elle s'habitua a la façon brusque de parler de ces gens, il avait l'air de brute mais ils n'étaient pas méchants sauf en cas de besoins. Elle rencontra laim, le fils du leader de ce groupe rebelle. Il lui montra comment faire, et lui appris petit a petit a maitriser son pouvoir. Elle pouvait dégainer une épée du creux de sa poitrine, et le jeune garçon lui appris pas a pas a l'utiliser.

Le groupe découvrit bientôt les talents de chanteuse de la petite fille, et ils la firent chanter, elle aimait ça et chantait avec de plus en plus de passion. Au fur et a mesure qu'elle grandissait elle se mit a participer aux missions, avec Laim. Lui avait d'abord été attiré par sa grande beauté, puis il l'avait découvert et c'était mit a l'aimer comme elle était, pas que pour son apparence. Elle aussi l'aimait, peut être moins, plus comme un grand frère (il a deux ans de plus qu'elle). Bien sur tout n'étais pas tout rose, ils perdaient souvent des leurs et veillait le soir pour leurs morts.

Un jour  Laim et elle partait en mission pour aller chercher un des leurs capturer hier soir et pas encore transféré a la prison, le camion devait passer aujourd'hui non loin de la prison.  Ils s'étaient mit aux guets, en haut d'un immeuble enroulé dans leurs cape marron-noire. Le camion passait juste en dessous et yona avait pour mission de l'arrêter puis libérer le détenteur qui se trouvait a l'intérieur. Laim, lui devait tuer les deux traqueurs ou enfermeurs. Elle dégaina son immense épée de métal qui se trouvait aux creux de sa poitrine, en chantonnant avant de sauter et d'attérir sur le camion, elle planta l'épée dans le par brise et sauta sur le haut du camion encaissant le choc tandis qu'il fonçait dans un poteau.

Laim sauta lui aussi tandis que trois traqueurs sortaient du camion. La jeune fille hocha la tête et s'approcha prudemment des traqueurs, l'un l'observait figé, elle lui fit un doux sourire, mais elle remarqua que quelque chose clochait. L'un avait un sourire narcissique et observait Laim. Elle se tourna vers lui et vit qu'il était livide, il n'utilisait pas son pouvoir de faire apparaitre les objets. Elle l'appela et il releva la tête vers les yeux vides avant de... L'attaquer. Il lui fonça dessus une dague a la main, elle poussa un cri et para avec son épée, ne voulant pas lui faire de mal elle recula et lui demanda doucement "mais que t'arrive t-il, pourquoi tu...?"

elle ne finit pas sa phrase car un ricanement l'interrompis, et un traqueur derrière elle s'approcha "c'est moi ! c'est tellement drole de vous manipuler comme ça..." elle se retourna et regarda Laim qui s'approchait dangereusement, elle recula mais se retrouva bloqué par les autres traqueurs. Laim fonça sur elle, dague pointé sur sa gorge et elle poussa un nouveau cri parant du mieux qu'elle pouvait, mais l'autre voulait tellement la tuer ! plusieurs coupures apparaissaient sur sa peau et elle gémissait sous les coups. L'autre avait encore conscience, les joues baignées de larmes, il l'a suppliait du regard on lisait nettement "je ne veux pas te tuer alors tue moi"

Non, non,non elle ne voulait pas. Elle ne pouvait pas. Pourtant, allait elle mourir ? elle n'vait que lui... Et lui que pensait il ? il ne voulait pas la tuer pour sur mais elle non plus. Elle pensa a tout ces bons moments comme les mauvais qu'ils avaient vécu et elle brandis son épée les yeux fermé prête a parer une nouvelle fois un coup qui lui serait fatal. Il n'arriva pas, l'autre c'était arrêté a quelques millimètres de sa gorge. L'épée par réflexe surement avait tourné sur le côté et empalé Laim.

Du sang s'écoulait de la plaie béante et effrayante, le liquide pourpre gouttant au sol et le long de l'épée, tachant la cape du garçon qui tremblait. Il lâcha sa dague qui tomba au sol dans un tintement métallique. Yona aussi tremblait, de tout ces membres. Laim la regarda, il était lucide, un sourire doux sur le visage, il tendit sa main et caressa le visage de la jeune fille qui avait les yeux agrandis par la peur et le visage livide. "laim... Laim..." appela t'elle prenant sa main glacé. Il souriait et ses yeux se fermèrent, ils n'avaient pas besoins de parler. Il lui avait dit un jour qu'elle devait rester en vie quoiqu'il arrive, même si il lui arrivait quelque chose. Il lui avait fait promettre.

Il tomba avec lenteur, l'épée disparaissant et se transformant en poussière argentée. Elle le pris dans ses bras, a genoux caressant ses cheveux avec lenteur, et chantonnant une de ses chansons préféré d'une voix tremblante Ho toi la fleur sauvage, qui est en train d'éclore. Ah, s'il te plait, pourquoi les gens se battent-ils et se blessent les uns les autres ? elle se tut, les larmes roulant sur ses joues silencieuse et froide. Laim ne bougeait plus. Elle le déposa doucement au sol et se releva le regard froid et assombri. Je vais tenir ta promesse laim, même si c'est cruel de ta part.

La suite vous pouvez surement la deviner. Elle a tué les traqueurs, de sa lame, rependant le sang de partout. Ensuite elle est partit, silencieuse et vide. Oui elle se sentait vide. Lorsqu'elle est retourné au repère tout le monde était partit, il y avait eu une attaque surprise et beaucoup était mort ou capturé et peut être certain on put s'enfuir. Quoiqu'il en soit elle était seul, brisée a jamais, son âme perdue, enfermé pour toujours dans son univers. Elle s'est laissé capturer exprès et peut apès a été accepté comme traqueuse puis finalement enfermeuse après deux années ou elle a tué et capturer, assez pour avoir la confiance et le respect des autres. Mais tout cela la dégoute et même brisée son seul but est d'aider les détenteurs et de se venger du mal infliger. Patience.
   
(c) Reira de Libre Graph'


   


Dernière édition par Yona Suta le Ven 17 Juil - 15:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Petit Nouveau
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 16

MessageSujet: Re: Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine   Ven 17 Juil - 13:32

Re-coucou chérie.
Dis-donc, entre Yona et l'avatar d'Inori, ça en fait des références 8D D'ailleurs, désolée, mais j'ai pas la motivation pour lire ça maintenant, je verrais plus tard, keur ♫
Bonne chance pour finir petite kawaii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Suta
Petit Nouveau
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 16
Localisation : a la pistooooooch

MessageSujet: Re: Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine   Ven 17 Juil - 13:34

Yes ça en fait x) j'ai pris l'apparence d'inori parce que je trouvais pas d'autres filles et qu'elle est trop belle tout simplement XDD et yona c'était pas vraiment voulu mais je mets beaucoup de chose sur son prénom comme elle a les cheveux rosé que c'est l'aube et patati x) et merchi <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yona Suta
Petit Nouveau
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 16
Localisation : a la pistooooooch

MessageSujet: Re: Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine   Ven 17 Juil - 16:02

Finiiiish XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de yona, l'aube rougeatre sous le soleil levant, poupée de porcelaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes :: Archives :: Les Choses Anciennes :: Anciens sujets-
Sauter vers: